Yoga des Arts

au fil des saisons

 

 

 

 

L'Art-thérapie moderne

est l'exploitation du potentiel artistique

dans une visée humanitaire et thérapeutique.

 

Cette définition résulte des enseignements universitaires

de la discipline près des Facultés de Médecine

de Tours, Grenoble et Lille-ICL.   

Qui dit thérapie, dit séance

avec un(e) thérapeute et un(e) patient(e)

Prévenir - Rassurer - Soulager - Accompagner

Ce sont aussi les missions paramédicales de l'art-thérapeute,

accomplies dans un souci d'éthique, de déontologie,

et de recherche constante d'amélioration

 

Séance d'Art-thérapie moderne

Une séance d'Art-thérapie n'est pas une animation.

Une séance d'Art-thérapie comprend un atelier d'Art-thérapie où différentes techniques artistiques doivent être proposées et peuvent se pratiquer selon le patient.

L'Art-thérapie moderne

est ici sous caution scientifique :

 Les Diplômes Universitaires d'Art-thérapie - U.F.R. Médecine valorisent la caution scientifique de la profession. En l'état actuel, les D.U. d'art-thérapie doivent être délivrés par une instance médicale universitaire (enseignement supérieur français) et mentionner avec précision (et sans ajout) le libellé "art-thérapie".
 Ces D.U. complètent une première formation axée à Tours,

sur l'Art-thérapie moderne.

Art-thérapie moderne

L'Art-thérapie moderne est une discipline paramédicale dont le processeur thérapeutique est l'Art.

L'Art est une activité humaine orientée vers l'esthétique. L'esthétique est une tension et un jaillissement vers une recherche de plénitude sensorielle qui fait dominer la sensation sur le sentiment. Le ressenti est dominant.

Or chaque individu peut ressentir, sans être forcément un artiste et en dépit des difficultés qui nécessitent un soin. Ainsi toute personne peut bénéficier de séances art-thérapeutiques, selon l'indication médicale qui peut notamment préciser pour troubles d'expression, ou de communication, pour douleurs physiques à vivre au mieux.

 

L'Art en soi ne guérit pas.

L'Art-thérapie moderne donne l'envie de guérir.

Il ne suffit pas de faire de l'Art pour être heureux, si non il n'y aurait que des artistes heureux !

L'Art n'est pas anodin et peut être dangereux.

Prendre en charge un patient en Art-thérapie moderne nécessite d'être un(e) artiste compétent(e) dans différentes techniques artistiques formé(e) au soin, à l'accompagnement, en considérant l'Art au coeur du processus thérapeutique.

Par exemple, une personne peut être dépressive et la détermination d'un objectif thérapeutique peut être la restauration de l'estime de soi par l'Art, avec une évaluation individuelle.
DONC l'ART-THERAPEUTE DOIT :

- VIVRE LE PROCESSUS ARTISTIQUE COMPLET, c'est-à-dire justifier d'être un(e) artiste s'exposant ;

- SUIVRE une ou des FORMATIONS tant artistiques que surtout  paramédicales ;

- UN(E) ART-THERAPEUTE QUALIFIE(E) et DIPLOME(E) d'un Diplôme Universitaire (D.U.) d'art-thérapie délivré par la FACULTE DE MEDECINE.
C'est alors garantir une compétence sous l'égide de la République Française pour ainsi
OBTENIR LA CAUTION SCIENTIFIQUE.

 

Dans tous les cas, une prescription médicale peut être exigée puisque l'Art-thérapie est une discipline paramédicale.

 

Artiste reconnue et diplômée d'Université, Annie Mallet est une professionnelle qui vit et maîtrise les pouvoirs et les effets de l'Art. L'art-thérapeute est donc un paramédical, tout comme le masseur-kinésithérapeute, l'ergothérapeute, etc.

Pour qui ?

Les séances d'Art-thérapie moderne sont réalisées

auprès de personnes de tous les âges,

présentant un handicap physique, psychique ou social,

et qui auraient besoin d'aide, notamment d'un accompagnement art-thérapeutique,

considérant l'Art comme processeur.

 

Annie Mallet a réalisé des séances d'Art-thérapie auprès de personnes vivant des difficultés de vie telles que :

 

- Enfants en difficultés familiales ou scolaires ;

   parfois avec un accompagnement d'un ou des deux parents ;

 

- Enfants hospitalisés en endocrinologie

   visant l'amélioration du schéma corporel

   et de l'image de soi ;

 

- Enfants atteints d'un cancer,

   afin notamment de vivre un temps de répit et de joie ;

- Personnes qui accompagnent ces enfants malades :

     leur famille - les parents et la fratrie,

     le personnel soignant,

     les éducateurs spécialisés,

     les animateurs ;

 

- Enfants malades ou handicapés,

   pour mieux gérer la chronicité possible ;

 

- Enfants trisomiques, parfois leurs parents et la fratrie,

  au sein d'un SESSAD ou par l'association GEIST 21 ;

- Jeunes adultes trisomiques ;

-  Leurs proches parents ;

 

- Jeunes adultes avec troubles autistiques ;

pour mieux s'épanouir en visant la sociabilité ;

principalement pour troubles de l'expression, de la

communication, ou de la relation ;

 

- Adolescents ayant vécus des situations familiales pénibles telle qu'une séparation ou un deuil ;

 

- Jeunes ayant vécus des actes répréhensibles par la loi ;

afin de ressentir au mieux ses capacités au delà de la compréhension même ; d'apprendre comment se faire confiance et faire ou refaire confiance afin de progresser ;

 

- Adolescents avec troubles du comportement

     alimentaire, notamment en affirmant son identité ;

- Adolescents ou adultes avec troubles addictifs ;

 

- Adultes ayant des douleurs physiques chroniques ;

- Adultes ayant des souffrances mentales ;

- Adultes présentant une dépression où l'estime soi est

      recherchée ainsi que la considération des autres ;

- Adultes pénalisés par un stress professionnel ;

- Adultes pénalisés par leur manque de confiance ;

- Adultes pénalisés par une dévalorisation constante ;

- Adultes présentant un trouble majeur de l'alimentation ;

- Adultes ayant des conduites à risque.

 

- Adultes aidés et aidants familiaux, séance ensemble :

     pour maintenir un espace de communication ;

- Adultes aidants actifs, séance individuelle :

parce que l’entourage actif joue un rôle essentiel dans la prise en charge des patients et doit en supporter les conséquences,

     pour prendre soin de soi-même et mieux faire face ;

 

- Adultes traités ou suivis en oncologie, 

l'Art-thérapie est alors un soin de support.

   Réduire le stress du diagnostic, 

   Réduire le stress de la maladie et du traitement ;

   de sorte à poursuivre sa vie hors hospitalisation au mieux,

   en s'adaptant à tous les changements vécus ;

   puis refaire confiance en soi, en l'autre, à la vie,

   définissant ou reconsidérant ses priorités de vie ;

 

- Personnes âgées dépendantes en EHPAD :
personnes non adaptées au nouveau cadre de vie imposé,
personnes présentant un état dépressif ;
personnes atteintes de la maladie d'Alzheimer,

personnes en soins palliatifs,

Le travail art-thérapeutique a été alors réalisé sur indication médicale au sein d'une équipe pluridisciplinaire.

 

Ces exemples de prises en charge ne sont pas exhaustifs.

 

Hors institution, comme à Soisy, les séances d'Art-thérapie peuvent être sous l'égide médicale.

Les séances avec atelier se réalisent sans blouse blanche mais avec rigueur scientifique, dans un lieu très chaleureux selon le rythme de chaque personne en difficulté ayant besoin d'une aide.

Les problèmatiques, la personnalité et l'originalité de chaque personne nécessitent une individualisation de la prise en charge en Art-thérapie par une variété de techniques artistiques.

 

L'ART-THERAPEUTE N'EST PAS UN MEDECIN.

L'art-thérapeute diplômé(e) de la Faculté de Médecine de Tours n'est pas un psychothérapeute.
Et un psychothérapeute n'est pas un art-thérapeute.
Un psychothérapeute peut utiliser l'art comme médiation. Ce psychothérapeute travaillerait alors AVEC l'art.
Or l'art-thérapeute diplômée de la Faculté de Médecine de Tours travaille PAR l'Art. Le verbal n'est pas nécessaire. Principalement, il est considéré le champ des ressentis. Et cela n'est pas de la psychologie fut-elle à médiation artistique.
Donc L'ART-THERAPEUTE N'EST PAS UN PSYCOTHERAPEUTE A SUPPORT ARTISTIQUE.

L'ART-THERAPEUTE N'EST PAS UN ERGOTHERAPEUTE.

 

 

Modalités d'une séance d'Art-thérapie

Lors d'un premier rendez-vous,

les personnes mineurs ou les majeurs protégés sont reçus en compagnie d'un ayant droit afin de mieux connaître le travail art-thérapeutique proposé.

Dans tous les cas, une prescription médicale peut être demandée pour poursuivre un travail art-thérapeutique, puisque l'Art-thérapie est une discipline paramédicale.

 

Confidentialité du soin :

En tant qu'activité paramédicale, les séances d'Art-thérapie sont soumises au secret professionnel.

En principe, les séances d'Art-thérapie sont individuelles.

En effet, le soin se doit d'être confidentiel.

Toutefois des séances peuvent être collectives.

Alors les séances exceptionnellement collectives sont réalisées souvent auprès :

- de plusieurs membres d'une même famille, tels qu'un couple, une fratrie, ou encore parent(s) et enfant(s) ; 

- de personnes ayant un objectif thérapeutique commun, tel qu'un aidé et un aidant ;

Séances collectives donc, si cela est nécessaire et utile pour améliorer, alors ensemble, ce qu'il est donné de vivre dans la relation.

 

 

 

 

Quant à la tarification des séances :

Les séances en atelier d'Art-thérapie sont personnalisées avec une individualisation de la prise en charge ; les séances sont adaptées et réajustées à chaque patient(e). Ainsi la fréquence des séances est variable. Et la durée d'une séance peut aussi évoluer selon les capacités de la personne.

Alors, selon ces considérations pratiques, 

les tarifs ne peuvent être précisés que par voie téléphonique selon la modalité de la séance à adapter au mieux.

Déontologiquement, les soins de santé ne relèvent pas d'une approche consumériste. Aussi la publicité relative à l'Art-thérapie est prohibée. Et si l'information est possible comme sur les pages de ce site Internet, la santé n'est pas une marchandise.

Même si le coût des séances en atelier d'Art-thérapie n'est pas pris en charge par la Sécurité Sociale. Ce non remboursement peut présenter l'avantage de mesurer l'engagement que chacun est près à réaliser pour sa santé, ou celle d'un proche.


Lors d'un soin art-thérapeutique,

la satisfaction du patient dans le respect de soi et des autres est visée ; ce qui n'exlut d'ailleurs pas le plaisir immédiat. Toutefois, c'est bien la satisfaction qui est recherchée, car c'est la base du bonheur.